Jeudi 3 mars 2005

B* est venu. C’était très bien. Je lui ai beaucoup causé, j’avais plein de trucs à lui dire. Je n’ai jamais l’occasion de le voir seul à seul. Là, j’ai pu lui parler pas mal. Heureusement, parce que lui, c’est pas le genre bavard !

On a passé trois heures (et demie) comme ça.

Il y a des choses dont je n’ai envie de parler qu’avec lui, des trucs un peu personnels. Lui, il écoute.

Bon, on a aussi parlé de trucs futiles, hein !

Je me sens bien.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no3 (Finalement, c’est comme tout, on s’y habitue, 19 janvier – 15 mars 2005), j’ai dix-sept ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.