Dimanche 15 mai 2005

J’ai beaucoup dessiné ce weekend. Trois portraits : un Gael García Bernal à l’aquarelle, un Delon (jeune) au crayon, un inconnu (trouvé sur une pub) à la plume. Plus deux autres dessins. Le tout dans mon petit carnet bleu. Et dans le grand gris : deux dessins. Ça faisait longtemps.

Ce matin, j’ai imprimé tous les Riri le Clown. Ai ajouté un inédit. Les ai agrafés en un petit livret. Ce sera le cadeau de B* : son anniversaire est vendredi (le 20 mai). Dix-huit ans. Rien que de penser les mots « B* » ou « dix-huit ans », ça m’émeut. Je suis gravement atteint. Que faire, docteur ?

Ai beaucoup pensé à Florian. Me suis fait des tas de films. Attention ! des films qui parlent d’amitié, de complicité, etc. Pas des films d’amour ou de cul. Ne vous méprenez pas. Remarquez, ce serait peut-être une bonne idée de tomber amoureux de Florian, ce serait plus constructif que d’être amoureux de B*. Mais ça ne se commande pas.

Ai travaillé. Peu. Mais quand même. Ai révisé l’histoire. Bac dans trois semaines.

Écris mal. Écris vite. Arrête ici.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no4 (À la découverte de la vie normale, 13 avril – 6 juin 2005), j’ai dix-sept ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.