Lundi 13 février 2006

J’ai terminé Des cœurs découpés. C’est un bon bouquin (même si j’ai préféré son livre pour enfants) ; je ne dis pas ça parce que je connais Brigitte Smadja. J’aime savoir que les gens que j’estime dans la vie font de belles choses dans leur travail. C’est agréable d’admirer la personne qui nous fait cours.

Je me suis amusé avec ma lampe de bureau. J’ai fait deux planches de roman-photo avec elle. Une avec le texte de la Genèse (« Dieu dit : Que la lumière soit — et la lumière fut ») et l’autre avec la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.

Je fais encore (!) des arbres pour illustrer ma nouvelle en expression plastique. Je vais devenir dingue avec tous ces arbres.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no7 (intitulé Vincent, Alexandre, Édouard et les autres, 29 novembre 2005 – 18 mars 2006), j’ai dix-sept et dix-huit ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.