Jeudi 6 avril 2006

Conseil de classe. Il n’aurait pas pu se passer mieux. Sur mon bulletin, il est écrit : « En tous points remarquable. Correspond de manière exceptionnelle à la section demandée. » Pour tout le monde, y compris les profs, il paraît évident que je serai pris en BTS. Pourtant, je n’arrive pas à me sentir bon. Et soudain, je pense à S* au lycée, à son manque de confiance en elle, et à tous ceux qui l’accusaient d’être faussement modeste.

Cet après-midi, pendant une heure, j’ai Mmes Marot et Smadja rien que pour moi, qui examinent mon dossier, sélectionnent mes travaux, me conseillent. Quelle chance.

Après les cours, Judicaël nous invite au café : Flore, Camille, Lydia, Célie, Étienne et moi. J’aime de plus en plus cette femme. Très étrange, voire carrément givrée, mais très attachante. Elle me donne un exemplaire du livre qu’elle a sorti pour son expo à la Salpêtrière, il y a onze ans.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no8 (intitulé Croissance exponentielle, 19 mars – 23 juin 2006), j’ai dix-huit ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.