Chaque année je vieillis

par Antonin Crenn

Une observation amusante : chaque année, je vieillis d’un an. La revue La Piscine est témoin de ce phénomène, de son numéro zéro (j’avais vingt-sept ans) à son numéro trois (qui vient de paraître).

Jusqu’où cela nous mènera-t-il ?