Samedi 6 mai 2006

Je propose à B* qu’on se voie, mais il est bien trop occupé.

Ce weekend de trois jours s’annonce long et chiant. Ce matin, je vais donc en gravure, où je retrouve Kim, Flore et Delphine. C’est toujours comme ça, la gravure : une moitié de l’atelier c’est des gens de ma classe, l’autre moitié des CV2. Et c’est tout.

Cet aprèm, je m’emmerde un peu. On fait une tarte à la rhubarbe et on regarde Le salaire de la peur.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no8 (intitulé Croissance exponentielle, 19 mars – 23 juin 2006), j’ai dix-huit ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.