Mardi 6 septembre 2005

Premier jour de cours. Je suis ravi !

Un cours avec ***, complètement givrée mais éminemment sympathique. Un autre cours avec ***, très agréable, son sourire est chouette, j’ai trouvé tout très intéressant.

J’ai sympathisé avec l’Étienne de ma classe. Il est moins beau que celui de l’année dernière, mais très cool. L’autre mec de ma classe, c’est celui que j’ai décrit précédemment, mais je ne connais toujours pas son nom, car nous n’avons pas eu de cours ensemble. (Dans la cour, j’ai vu le sosie de mon beau blond du lycée Alain ! Même coiffure, même barbe, même look, même expression sur le visage : le même, quoi.)

Au retour, suis allé à Saint-Germain pour acheter des cadeaux à Juline. Je ne suis pas très satisfait, mais ça ira. Ce n’est pas original, ce sont des bricoles, mais je crois que ça lui plaira. L’un des trucs, c’est une petite broche libellule. Quand j’arrive à la maison, devinez quoi ? Elle l’a déjà ! Elle me dit : « Tiens, regarde ce que je me suis acheté ! » Merde alors.

J’ai croisé Flore à Saint-Germain. Hier, je l’ai croisée au RER. C’est dingue.

Je vais avoir beaucoup de travail. Ça me fait peur. Ce soir, j’ai rédigé un compte-rendu d’une vidéo sur Cartier-Bresson vue en « ATC » (arts, techniques et civilisations : histoire de l’art, quoi…).

Dans le RER, je lis Tonio Kröger de Thomas Mann. Le premier chapitre m’a beaucoup touché : Tonio, quand il est aux côtés de Hans, le garçon dont il est amoureux, c’est tout moi. Ensuite, sa façon de se sentir différent ; il s’exclut lui-même des réunions : « Mais comment font les gens normaux entre eux ? »


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no6 (intitulé Mieux dans mes baskets, mieux dans ma vie, 3 août – 25 novembre 2005), j’ai dix-sept ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.