Le petit frère

par Antonin Crenn

Le Passerage a un petit frère. C’est parce qu’il était épuisé. S’il est épuisé, qu’il prenne des vacances, direz-vous — eh bien, c’est ce qu’il a fait : il est parti à droite, à gauche, dans les bibliothèques des uns et des autres, à tel point qu’il n’y en avait plus un exemplaire dans le stock. C’est pourquoi il y a ce nouveau tirage. Et le format de la collection ayant changé entre-temps, le nouveau Passerage s’adapte.

Il n’était déjà pas bien grand, le grand frère ! et pourtant, voyez, il dépasse le petit d’une bonne tête. On le félicite.

Il est à nouveau disponible : on peut le commander partout (ici, , ailleurs).