Dimanche 16 avril 2006

Ding dong, les cloches passent. On se gave de chocolat.

Je travaille beaucoup, toujours.

Le soir, je regarde sur Arte un film sur Michel-Ange. J’ai un frisson en voyant Adam, je suis bouleversé par David. C’est beau à pleurer. J’apprends plein de trucs sur son côté architecte, que je ne connaissais pas.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no8 (intitulé Croissance exponentielle, 19 mars – 23 juin 2006), j’ai dix-huit ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.