Lundi 23 mai 2005

Je viens de finir Quinze ans de Philippe Labro. C’est vachement bien. C’est Camille qui me l’avait conseillé : je ne savais pas qu’il écrivait des romans, je connaissais seulement le journaliste qu’on voit à la télé. C’est bien écrit. Je ne peux pas m’empêcher d’être un peu jaloux : les sentiments sont bien exprimés. C’est le plus difficile, les sentiments.


Cette rubrique « Carnets » reprend le journal que j’ai commencé à tenir en 2003. Dans ce carnet no4 (À la découverte de la vie normale, 13 avril – 6 juin 2005), j’ai dix-sept ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.