Protection rapprochée

Les personnages de Fabien Maréchal, à force de baigner dans un confort un peu trop mou (où l’on ne manque de rien d’important, mais où a peur de tout) sont prêts à tout accepter — pourvu qu’ils restent en sécurité. Ils n’aiment pas les flics, bien sûr ; mais si c’est pour leur bien, ils les laisseront s’installer partout. (Ça ressemble un peu à une époque qu’on connaît, non ?) Le livre vient de sortir chez Lunatique. C’est moi qui ai fait la couverture.