Papier, machine, plateau

Les gens de Papier Machine sont belges. Enfin, pas tous, mais ils fabriquent leur revue dans ce pays. Je les ai rencontrés à Paris il y a quelques années : il y a eu Œuf, puis Éponge. Ce nouveau numéro s’appelle Plateau.

J’étais en Vendée. Il y avait ces villages réfugiés dans les hauteurs, mais pas tellement hauts non plus. Des anciennes îles, surnageant au-dessus du marais, à quelques mètres d’altitude. De modestes promontoires tout plats. Des plateaux.

J’ai écrit une histoire qui se passe sur un plateau de ce genre-là. J’avais envie de la raconter à rebours, et de remonter le fil jusqu’au début. J’ai appelé ça « Ici-Haut » et c’est paru dans ce numéro : Plateau.

Le numéro est très beau, comme à chaque fois. Mais, non, pas comme à chaque fois, car c’est toujours différent. Cette fois-ci, c’est mis en pages par Claire Allard, et elle a eu cette idée de composer mon texte en altitude, et à rebours. Collé au plafond, le titre en dessous. J’aime beaucoup.

Les gens de Papier Machine seront au Monte-en-l’air le vendredi 17 janvier. Moi aussi. Ce sera une soirée de lectures, et on boira des coups : venez !

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.