Une escale

Dans le dernier numéro de La Femelle du requin, ils ont publié ma nouvelle « Une escale ». Je suis content parce que c’est une histoire que j’ai écrite il y a longtemps, et j’y tiens. Ceux qui me connaissent reconnaîtront des petites choses autour desquelles j’aime bien tourner (ils se diront que j’écris toujours la même chose, peut-être). Je vous en mets des petits bouts ici. Pour trouver la revue, le plus simple c’est de venir ce soir, demain ou dimanche au Salon de la revue, à la halle des Blancs-Manteaux à Paris. Il y aura aussi Le Cafard hérétique, Papier Machine, des tas d’autres revues.

Protection rapprochée

Les personnages de Fabien Maréchal, à force de baigner dans un confort un peu trop mou (où l’on ne manque de rien d’important, mais où a peur de tout) sont prêts à tout accepter — pourvu qu’ils restent en sécurité. Ils n’aiment pas les flics, bien sûr ; mais si c’est pour leur bien, ils les laisseront s’installer partout. (Ça ressemble un peu à une époque qu’on connaît, non ?) Le livre vient de sortir chez Lunatique. C’est moi qui ai fait la couverture.